'tantric college'  octurn_tibetan monks of gyuto (double CD)

2017 onze heures onze

bo van der werf : baritone sax, ewi
jozef dumoulin: keyboards, piano
fabian fiorini : piano
dré pallemaerts : drums
topgyal tsering,tenzin passang, lobsang ngawang,dorje tsering, gedun nyandak, phuntsok ngawang, lhundup tenzin, lobsang phenden : voice

CD 1
_1 dalai lama long life   5’38
_2 hypnose   3’44
_3_mahakala tea puja   9’13
_4_lhasa   8’42
_5 chance factors   4’36
_6 heart sutra (day2)   6’34
_7 shrivatsa   5’23
_8 heart sutra (day1)   4’16
_9 secret assembly   2’40
_10 dhyana mudra   4’16
total time : 55’40
 
CD2
_11 mahakala’s drum thing   ...

read more

CD 1
_1 dalai lama long life   5’38
_2 hypnose   3’44
_3_mahakala tea puja   9’13
_4_lhasa   8’42
_5 chance factors   4’36
_6 heart sutra (day2)   6’34
_7 shrivatsa   5’23
_8 heart sutra (day1)   4’16
_9 secret assembly   2’40
_10 dhyana mudra   4’16
total time : 55’40
 
CD2
_11 mahakala’s drum thing   8’48
_12 sitting   6’47
_13 le grand noir    5’41
_14 the many paths   4’55
_15 kundun   8’41
_16 root of tantra   10’29
_17 main and echo   6’12
_18 yamantaka    5’30
_19 true   4’03
_20 abhaya mudra  2’30
total time : 64’11

music by bo van der werf except 2 by fabian fiorini 12 by jozef dumoulin 19 by the young gyuto monks 3 6 8 11 13 16 18  by dré pallemaerts+jozef dumoulin+fabian fiorini+bo van der werf 4 based on root of tantra 10 based on blessing puja 13 based on mahakala puja 15 based on dalai lama long life
puja sessions recorded at gyuto monastery, india, october 2014, by dré pallemaerts additional recordings at de werf, brugge, july 2013, by dré
pallemaerts at jet studio, brussels, march 2015, by pierre dozin mixed and
mastered by dré pallemaerts at 52 creations graphic design by alexandre
plennevaux these recordings were made possible thanks to the financial supportof the flemish government of belgium 

less

-

Press

'Tantric College' offre avec cet album un exemple abouti de ce que peut être un dialogue vrai et profond entre deux traditions musicales a priori peu acclimatées entre elles : en premier lieu parce qu'ils dialoguent avec des musiciens tibétains (ça va mieux en le disant), en second lieu car ils posent sans cesse la question de l'intégration du chant himalayen avec une musique qui reste la leur. Ainsi le liminaire ''Dalai Lama Long Life'' pose-t-il la charpente de ce rêve cossu qu'est la musique de Tantric College : introduction par un chœur tibétain et la rocaille caractéristique de ce chant bouillonnant et indistinct, d'où les claviers plaquent des nappes sonores travaillant au plus près la matière. Bien sûr, derrière, Dre Pallemaerts fait de la magie avec ses cymbales (ça va mieux en le disant).L'album surprend, ravit, convainc de bout en bout dans cette perspective remarquablement intelligente et originale, dont Bo van der Werf exploite à l'écriture l'ensemble des possibilités. Certains coups d'éclats, qui confirment au passage que sur cette scène et ces esthétiques mouvantes qu'il fait siennes, Jozef Dumoulin fait partie du plus beau qu'on peut entendre derrière 88 touches dans le coin : les deux ''Heart Sutra'', ''True'' dans un genre plus mélodique et traditionnel, la longue suite hypnotique ''Root of Tantra''.

Pierre Tenne in 'DJAM', mai 2016

À l’instar d’Aka Moon, Octurn est une formation obstinément orientée vers l’ouverture. Octurn est ici un quartet à deux pianos (Jozef Dumoulin et Fabian Fiorini), avec batterie (Dré Pallemaerts) et sans basse. Il est vrai qu’avec huit moines chanteurs tibétains, le rayon graves affiche complet (…). L’univers octurnien d’improvisation se retrouve dans les rituels d’offrande de la puja, pour deux heures d’une musique constamment entre tension et relachement, voyage valant plus qu’un détour : une immersion. 
Dominique Simonet in La Libre Belgique, 15-03-16

15 euros (shipping costs included)